par Sarah
accèdez à nos discussions
Mon fantasme de femme : Trio mon homme, moi et une autre femme

Sarah


Le triolisme a toujours séduit Sarah, jeune femme à l’allure sage qui cache un tempérament de feu : « Avoir deux hommes pour le prix d’un : oui, oui, trois oui.Qui ne serait pas tentée ? L’idée de pouvoir avoir deux hommes pour moi toute seule me rend complètement dingue. Sans doute mon côté exhbitionniste mais j’ai surtout la volonté de mener ma sexualité comme je l’entend, avec le moins de contrainte possible. Avant de trouver le bon partenaire avec qui je pourrai partager ce fantasme, je peaufine mon scénario en imaginant plusieurs versions. La pensée d’être le centre d’intérêt d’un homme et d’une femme ou événtuellement d’un couple réjouit mon profond narcissisme. Une de mes meilleures amies m’a racontée en détail comment elle était passée à l’acte. Son copain avait amené son meilleur pote pour faire sa connaissance et de fil en aiguille, cela avait dégénéré. Un trip parfait selon elle.  J’aime quand elle me raconte tout ce qu’elle fait avec son lui car je ne suis sortie qu’avec deux mecs et ça me complexe. Du coup, j’ai le sentiment d’avoir plein de choses à rattraper. De plus, contrairement à elle, je n’ai pas beaucoup d’imagination érotique. Mais depuis qu’elle m’a fait part de son trip, c’est fou ce que je carbure. Elle m’a dit comment il faudrait que je sois habillée, quel genre de types me conviendrait. Je me suis achetée de la lingerie sexy, je fais des essayages et puis j’imagine ce que l’on doit ressentir  devant deux mâles « canons » qui vous désirent ardemment. J’envisage de demander à mes deux ex s’ils seraient d’accord de venir chez moi pour une petite fête, histoire de faire connaissance. Dans mon fantasme, c’est tantôt moi qui dirige les manoeuvres, tantôt eux. Je ne suis pas encore fixée. Il me semble que les deux situations ont leurs avantages. Chez mes copains, il y en a un de dominant, l’autre, c’est plutôt l’inverse. Je préfèrerais vivre mon fantasme chez moi que dans un club échangiste par exemple, c’est plus cosy, plus sécurisant. Et puis, j’ai un côté possessif, un ego un peu surdimensionné selon ma copine. Elle me trouve très difficile ; en fait, je suis bourrée de complexes, absolument pas sûre de moi. D’ailleurs, j’ai l’impression que mes deux ex m’ont laissée tomber parce qu’il me trouvait trop inexpérimentée. On entend parler de sexualité partout, les magazines sont remplis de filles à tomber. C’est parfois décourageant. Heureusement qu’il reste les fantasmes mais celui-là, je suis bien décidée à le réaliser. C’est un peu une façon pour moi de rentrer dans le club des séductrices. »

Comment this article

To comment on this article in the forum you must be registered and logged.

Comments (0)



Vanessa

Bottes cloutées, collier de chien, body filet de pèche et perfecto, Vanessa cultive son look « heavy metal ». « Ce look...

Eliane

Eliane est une femme très menue qui revendique son côté femme-enfant. J’aime quand mes amis me disent que je ne change...