par Rosalie
accèdez à nos discussions
Mon fantasme de femme : L'amour avec un inconnu

Rosalie


Rosalie aime beaucoup le monde des voitures. « Pour moi, c’est un univers d’hommes virils. L’odeur de l’essence ou de l’huile,  je la perçois comme aphrodisiaque. Dans mon fantasme favori, je m’imagine être tombée en panne au bout milieu d’une route déserte, plantée au milieu de nulle part. Manque de bol, mon mobile est déchargé et le réseau semble mauvais. Me voilà donc réduite à attendre au bord de la route qu’un automobiliste veuille bien me secourir. Il est environ midi, le soleil sera bientôt à son zénith et il est particulièrement fort cette journée. Je suis vêtue d’un simple tee-shirt et d’un mini-short. En dépit de ma casquette, je transpire abondamment. Mes vêtements en sont tout collés. Je suis tellement stressée que je ne me rends même pas compte de l’effet que je peux faire. Une demi-heure se passe, sans que je croise âme qui vive. Et puis, soudain, j’entends le vrombissement d’une voiture qui me semble bien nerveuse. Dans le virage, apparaît une superbe décapotable rouge conduite par un homme portant des lunettes noires. Le véhicule pile devant moi et l’homme en sort. Il a une allure sportive et un sourire à vous faire chavirer. Je suis tellement heureuse que je me retiens pour ne pas l’embrasser. Pendant une vingtaine de minutes, il va s’activer sous le capot, essayant de faire redémarrer le véhicule. Couvert de sueur, de terre et de cambouis, il est obligé de déclarer forfait et propose d’appeler un dépanneur. En attendant, il suggère que nous allions l’attendre à l’ombre d’un des oliviers. Nous rendons compte de notre état pitoyable et sommes pris d’un grand fou rire. C’est le premier signe de complicité.  Allongés sous l’arbre, nous nous collons l’un à l’autre et oublions tout de ce qui nous entoure. Il commence à m’embrasser longuement pendant que ses mains explorent lentement mon corps. Je ne suis plus que désir. J’ai l’impression qu’il devine toutes mes envies même les plus secrètes. Inutile de se parler, c’est tellement mieux comme cela. Avec lui, je me sens totalement libérée et me laisse aller à ma jouissance en poussant de grands cris (ce que je n’ose jamais faire dans la vie !). J’ai l’impression qu’il n’est là que pour moi. Moi, qui n’aime pas les rapports rapides, lui prolonge à plaisir les préliminaires. Puis il me prend soudainement sauvagement et se transforme en brute sexuel. Mais je n’ai pas peur de lui, je me sens protégée. Quel sentiment délicieux ! Le retour à la réalité est toujours difficile pour moi car je n’ai encore jamais réussi à trouver un homme aussi complet. Une fois que j’ai eu mon orgasme, le rêve s’arrête subitement. Le Prince Charmant, ce n’est pas pour la vie courante m’affirme mon psy. »

Comment this article

To comment on this article in the forum you must be registered and logged.

Comments (0)



Pamela

Pamela aurait aimé être vétérinaire mais la vie en a décidé autrement. « Ce qui me plaisait, c’était le côté « Dr...

Marie-Caroline

Après bien des hésitations, Marie-Caroline accepte de raconter son fantasme le plus caché, le désir secret qu’elle n’a...