par Géraldine
accèdez à nos discussions
Mon fantasme de femme : Coucher avec une star

Géraldine


Géraldine a une passion pour le cinéma. Pour elle, c’est un refuge contre la médiocrité de la vie et le moyen d’alimenter ce qu’elle appelle : « sa machine à fantasmes ».
« Mon trip favori, ce serait de vivre quelque chose dans le style du film « Proposition indécente » où l’héroïne se voit proposer un million de dollars en échange d’une nuit d’amour avec Robert Redford.  Qui ne refuserait pas une nuit avec le Redford de l’époque ? En tout cas, pas moi. J’adore le cinéma depuis que je suis toute petite. Et les stars me font rêver. Mes copines sont plus dans des plans avec des acteurs plus jeunes comme Robert Downey jr ou Robert Pattinson ou des chanteurs comme Pharrell  Williams. Moi, je suis plus classique dans mes fantasmes « cinéphiliques ». J’adore Richard Gere dans « Pretty Woman » ou George Clooney dans « Intolérable cruauté ». A chaque fois que je regarde un film, je ne cesse après de me repasser les scènes les plus intenses en les modifiant à ma convenance. Dans mon fantasme ultime, je me vois en call-girl, froide et glacée (façon Catherine Deneuve dans « Belle de Jour »). Un soir, je suis appelée pour passer la nuit avec un homme riche et beau dont je ne dois pas connaître l’identité. Une limousine vient me chercher et m’emmène dans une vaste propriété. La demeure est plongée dans la pénombre, tout est silencieux même le personnel qui me dirige pas signe uniquement. Je monte à l’étage et me retrouve dans une vaste chambre. Une faible lumière la pièce, dans un coin, je devine la silhouette d’un homme en costume de soirée qui se détache des rideaux. Sans un mot, il m’indique la salle de bains où je trouve un déshabillé transparent qui m’attend. Une fois prête, j’entre dans la chambre, il est allongé sur le lit et m’attend. Son visage est caché. Pendant toute la nuit, je ne ferai que le deviner. C’est un peu bizarre car j’ai l’impression d’être avec un homme dans les traits auraient été gommés. Je sens simplement la force de son regard qui semble me transpercer comme un scanner. Sa bouche et cette voix profonde, rauque qui répète des mots dans une langue incompréhensible et semble me crier quelque chose que je m’efforce en vain de comprendre. J’ai toujours été sensible à la voix des acteurs américains. C’est pour cela que je ne regarde des films qu’en VO. Mais là, j’aurais eu besoin d’un traducteur. Tout ce que je sens dans mon rêve, c’est que ce n’est pas à moi qui s’adresse. J’imagine qu’il parle à une femme disparue et qui le hante. Je me sens prise pour une autre, un peu comme dans le film « Rébecca ». En dépit de cela, nous ferons l’amour comme des fous. Au petit matin, il aura disparu. On viendra me chercher pour me reconduire. Dans la limousine, je trouvera une enveloppe à mon nom avec à l’intérieur une liasse de billet et une petite carte de visite portant le nom d’un célèbre acteur. Ce sera pour moi comme un générique de fin.  Me voilà sortie du film. »

Comment this article

To comment on this article in the forum you must be registered and logged.

Comments (0)



Anne-Sophie - Dominer

La domination, Anne-Sophie, la voit comme la poursuite de l’expression de la libération des femmes. « Exprimer ce...

Sandra

En haut d’un gratte-ciel, dans la cabine d’un yacht ou le dressing d’une villa de luxe, Sandra n’a pas encore réalisé...